Lamazuna : la cosmétique zéro déchet

October 21, 2016

Il y a un petit moment, en quête de produits naturels

et non testés sur les animaux, j'ai découvert la marque Lamazuna.

Et comme c'est le mois de la nature sur le site,

c'est l'occasion de vous en parler.

 

Pour cela, je suis allée me promener à Paris où se trouve l'atelier-boutique de Lamazuna au 31 rue Louis Blanc. J'y ai été accueillie par Anna, la nouvelle recrue de la société qui a d'ailleurs créé 8 emplois depuis sa création.

JOLIE JEUNE FILLE

 

Allez on se fait un petit retour en arrière et on parle de Laëtitia, la fondatrice.

 

Ayant grandi dans une famille écolo, elle a l'idée en 2010 de remplacer ses cotons démaquillants jetables par des lingettes réutilisables.

(Sur le site, elle donne d'ailleurs des anecdotes très rigolotes sur elle, ado. Il y en a qui cache des magazines d'adultes sous leur lit, elle c'étaient les déo dans le fond du placard car ils étaient "interdits" par sa maman qui condamnait ces produits chimiques responsables de cancers.)

 

Elle crée alors Lamazuna, qui signifie "jolie jeune fille" en géorgien.

 

Moi qui pensais que c'était une référence à "L'amazonie", la nature, la destruction de la faune et de la flore, toussa toussa! Bon j'avais tout faux mais ce n'est pas grave et l'avantage c'est que si je vais en Géorgie un jour, je connais déjà un mot!

"OBJECTIF ZÉRO DÉCHET"

 

Tel est le leitmotiv de la marque qui a travaillé sur des produits au packaging minimaliste, réutilisable et recyclable.

 

 

 > Le coffret zéro déchet proposé par Lamazuna parmi d'autres coffrets à composer.

 

 

Les lingettes en microfibres, par exemple, sont proposées au détail ou avec un filet et leur boîte de rangement en bois. Elles sont lavables plus de 300 fois et évitent d'utiliser un démaquillant, un peu d'eau suffit!

Outre ces lingettes, Lamazuna propose des cups made in france emballées dans une pochette en coton bio, des shampoings, du déo et du dentifrice solides au détail ou dans une boîte en carton recyclable ainsi que des coton-tiges en bambou réutilisables à vie.

 

Pas de surcharge d'emballage donc !

 

 

 

 

 

La marque affiche d'ailleurs chaque mois sur son site les quantités de déchets évitées grâce à ses produits.

 

Elle a également fait le choix du local pour l'impression de ces supers motifs (big up to the graphiste au passage).

 

source photo : www.lamazuna.com
 

 

 

 

 

On retrouve ce côté écolo dans la déco trés récup de la boutique : des étagères en palettes, un comptoir en cagettes à pommes, des tiroirs en guise d'étagères et des objets chinés.

 

 

Mais Lamazuna, c'est aussi une marque qui s'engage pour la préservation de la faune et la flore. Sur les mochi-mochi (des mouchoirs en tissu), sont représentés des plantes menacées et des espèces en voie de disparition.

 

 

 

De façon plus concrète, la marque contribue au projet Alto Huayabamba. Elle reverse 2% des ventes du site à ce projet qui a permis de planter plus de 2 millions d'arbres bénéfiques à la biodiversité et aux agriculteurs locaux.

 

Elle a également créé le marché des cadeaux bio et écolo et a reçu la mention "slow cosmétique".

DES COSMÉTIQUES VRAIMENT NATURELS

 

 

 

Oui j'insiste sur le "vraiment". Parce que souvent on nous vend des produits sous l'étiquette "naturels" et on découvre des choses pas super écolos voire même très très chimiques et nocives dans leur compo.

 

Lamazuna s'engage à proposer du 100% naturel et nous donne même des explications sur les ingrédients qui ont des noms bizarres qu'on comprend pas trop ce que ça va dire.

 

 

 

 

Exemple avec le shampoing solide pour cheveux normaux au pin sylvestre :

 

Composition
Ingrédients : Sodium cocoyl isethioniate, kaolinite, stearic acid, cocos nucifera (coconut) oil*, coconut fatty acid, aqua, montmorillonite, decyl glucoside, lauryl glucoside, sodium isethionate, glycerin*, pinus sylvestris leaf oil*, limonene (composant d'huile essentielle)
* labellisés bio

 

// Explication des ingrédients végétaux 
Decyl glucoside, lauryl glucoside : Tensioactifs doux issus de la coco. Permet de nettoyer et de faire mousser
Sodium cocoyl isethionate, sodium isethionate : Autre tensioactif issu de l'huile de coco, qui donne une mousse douce et crémeuse
Cocos nucifera oil* : Huile de coco qui nourrit les cheveux
Acide stéarique : Issu de l'huile d'olive, il solidifie le shampoing
Glycerin* : Glycérine issue de karanja bio, humectante, elle nourrit les cheveux
Pinus sylvestris leaf oil* : Huile essentielle de pin sylvestre, purifie et détend
Limonène* : Composant de l'huile essentielle de pin sylvestre qu'il est obligatoire de préciser sur l'étiquette
* labellisés bio

 

Il manque juste la kaolinite et la montmorillonite qui sont des composants minéraux argileux.

CRUELTY FREE & VEGAN

 

Si vous me suivez sur instagram ou sur facebook (si vous ne le faites pas, faites-le voyons! ;), vous le savez, je suis végane. Je suis particulièrement sensible à la cause animale et donc à l'engagement de Lamazuna à ne pas tester ses produits sur les animaux et à ne pas utiliser d'ingrédients qui en sont issus.

 

 

 

 

La marque a reçu le label cruelty free and vegan de Peta.

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit briefing sur les tests animaux et le cruelty free : 

 

Malgré la loi de 2013 sur l'interdiction des tests, la réglementation REACH impose les tests si un ingrédient est produit à plus d'1 tonne (donc évidemment avec les grandes marques, ça va vite). D'autre part, certains ingrédients proviennent de l'industrie pharmaceutique qui n'est pas soumise à cette interdiction...

Sur ce sujet, je vous recommande la vidéo de Coline de Et pourquoi pas Coline qui explique tout ça de façon plus approfondie, vous y trouverez également des liens intéressants.

EFFICACES OU PAS ?

 

- Bon alors ces produits, ils sont efficaces ou pas ?  

vous demandez-vous en trépignant d'impatience j'en suis sûre.

 

Ayant testé presque tous leur produits, je vous fais un petit retour sur mes impressions.

 

Avant tout, lorsqu'on change de produits, on change ses habitudes. Au début, on est un peu perdu et puis après un certain temps d'adaptation on se demande comment on a pu vivre sans. 

 

Ca m'a fait ça pour les lingettes par exemple. Passer du coton jetable épais et moelleux à des lingettes toutes fines est un peu déroutant. Il faut aussi anticiper et prendre le pli de les laver. Personnellement, j'en ai acheté 20, c'est plus simple.

Au final, je suis bien contente de mon achat, mes finances et ma poubelle aussi. Et puis, il faut avouer que cette petite satisfaction que j'ai lorsque je me démaquille et que je me dis que je pollue un peu moins la planète n'a pas de prix!

 

Les oriculi (coton-tige) et les cosmétiques solides sont supers, par contre, je n'ai pas réussi à me faire au dentifrice solide, je suis un peu mitigée sur le concept de le frotter avec ma brosse à dent et qu'il traîne toute la journée dans le gobelet, mais ça c'est personnel... Rectificatif mise à jour : aucun danger il est antibactérien!

A part ça, la cup a été une véritable (et géniale) révolution pour moi!

Bon vous l'aurez compris, je vous recommande (très) fortement cette marque qui pour moi rassemble tout ce qu'on peut souhaiter de naturel et d'éthique dans un produit cosmétique.

Et puis, si vous faites un tour à l'atelier-boutique parisien, vous rencontrerez Leely et Anna qui sont hyper disponibles et vraiment adorables.

 

En résumé, chez Lamazuna, il n'y a rien à jeter!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

TUTO DIY : mon herbier récup et branché

October 19, 2016

1/1
Please reload

Posts Récents